Vorgan

24/05/2016








Ton dernier souffle a clos douze années communes. Amour, amitié, fidélité sans faille. Un liquide bleu t'a emporté doucement, paisiblement. Te voila aujourd'hui sans douleurs, nous restons avec notre infinie tristesse. Tu as rejoins tes petits copains qui eux aussi nous ont accompagné si généreusement. Tu vas courir dans les grands jardins des animaux avec eux. Pense un peu à nous. Nous ne verrons plus ta grande silhouette venir à notre rencontre, tu vas nous manquer.
Ce soir, nous n'avons pas honte de cette larme au coin de l'oeil. Douze années de vie, ce n'est pas rien, Et même s'il est des misères plus grandes, tu étais notre chien, notre compagnon, partie de la famille, partie de nous, parti loin de nous. Et nous sommes tristes sans toi.